Le rut du chamois

Stimulés par le raccourcissement de la durée du jour et l’arrivée du froid les boucs, isolés le reste de l’année, rejoignent les femelles. Afin de marquer leur territoire, les mâles se frottent la tête contre les rochers, les buissons ou les arbres afin d’y laisser leur odeur musquée destinée à alerter les femelles ainsi qu’à mettre en garde les concurrents. Si l’un d’entre eux menace son harem, le mâle aura vite fait de chasser l’intrus de son territoire après une course poursuite effrénée qui se solde parfois par un combat entre les deux prétendants.

Les femelles restent en groupe avec leurs petits et se contentent simplement d’uriner plus fréquemment afin de permettre aux mâles de savoir si elles sont prêtes ou non à la reproduction. Quand le mâle sent qu’une femelle est prête, il la poursuit et l’isole pour s’accoupler.


Commentaire

Le rut du chamois — Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *